71 milliards de FCFA pour la prévention, la prise en charge et l'éradication du Sida, de la tuberculose et le paludisme

Bamako, Mali (PANA) - Le Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme a mis à la disposition du Mali un financement de 108,447 millions d’euros, soit la contre valeur de 71 milliards de FCFA dans le cadre de la prévention, de la prise en charge et l’éradication de ces trois affections, a appris, mercredi, la PANA.

Ces trois conventions de financement ont été signées, mardi, au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) sous la présidence du ministre malien de l’Action humanitaire, de la Solidarité et de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté.

Ce financement est ainsi réparti: 30 milliards de FCFA pour la lutte contre le Sida, 36 milliards de FCFA pour le paludisme et 5 milliards de FCFA pour la lutte contre la tuberculose.

«Cette signature de conventions permettra aux populations maliennes concernées par la pandémie du VIH/Sida d’avoir accès à des soins ou dispositifs de prévention à la hauteur des défis du moment», a déclaré le directeur-pays du PNUD, Boubou Camara, précisant que le financement permettra d’augmenter le taux de dépistage du VIH chez les femmes enceintes de 55% en 2018 contre 18,5% actuellement et celui des patients adultes et enfants infectés traités par les ARV de 47% à 70% en 2018.

Quant au manager régional pour l’Afrique de l’Ouest du Fonds Mondial, Tina Draser, elle a indiqué que le Mali est parmi les pays prioritaires du Fonds Mondial.

«Si nous sommes à un tournant pour le contrôle de ces trois affections, seule une synergie d’actions entre les différents acteurs, nous permettra d’éradiquer ces maladies d’ici 2030», a-t-elle estimé.

Le ministre de l’Action humanitaire, de la Solidarité et de la Reconstruction du Nord a promis que des efforts seront faits pour changer la capacité d’absorption des fonds mis à la disposition du Mali dont le niveau actuel est de moins 50%.

Il a aussi promis que l’ensemble du territoire malien aura accès aux soins grâce à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation national au Mali et à la collaboration déjà engagée entre les différents groupes armés et les autorités nationales.

En marge de la cérémonie de signature, le PNUD a remis les clés de 15 véhicules au gouvernement malien.
-0- PANA GT/IS/IBA 24févr2016

24 février 2016 14:09:42




xhtml CSS