69 millions d'enfants mourront de causes évitables d'ici 2030, selon l'UNICEF

Genève, Suisse (PANA) - Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué, mardi, dans un rapport publié dans son site, que 69 millions d’enfants mourront principalement de causes évitables, 167 millions souffriront de pauvreté et 750 millions se déplaceront d’ici 2030.

L'UNICEF dresse ainsi dans son rapport annuel un sombre tableau de ce qui attend les enfants les plus pauvres dans le monde, si plus d’efforts ne sont pas déployés par les gouvernements et les organisations concernées d’ici 2030, date butoir fixée par l’ONU pour atteindre les Objectifs de développement durable.

''Cette situation expose les sociétés au danger, si nous ne mettons pas l'accent sur les catégories les plus défavorisées et cela va avoir un grand effet sur la société en créant l'inégalité entre les générations'', déplore le rapport.

Selon le texte, en Asie et en Afrique 11 pc du Produit intérieur brut est perdu à cause de la baisse des investissements dans le secteur alimentaire.

Le rapport fait cependant état de progrès réels en matière de sauvetage de la vie des enfants et de leur scolarisation, précisant que la mortalité des enfants de moins de 5 ans a chuté de moitié depuis 1990, alors que l'accès à l'école de base a augmenté de moitié dans 129 pays.

Le rapport souligne toutefois que ce progrès n'est pas égal, les enfants les plus pauvres étant toujours exposés au danger de mort avant l'âge de 5 ans, notamment dans plusieurs parties de l'Asie du Sud et dans les pays africains au sud du Sahara où la mort d'un enfant de mère non scolarisée est trois fois plus élevée que celle d'un enfant dont la mère a fréquenté le secondaire.

Selon l'UNICEF, les enfants constituent environ la moitié de ceux qui vivent avec moins 1,90 dollar par jour dans le monde. Ces personnes sont au nombre de 900 millions dans le monde.

L'organisation onusienne a dénombré 124 millions d'enfants et d'adolescents dans plusieurs parties du monde qui ne fréquentent pas l'école.

Au total, 250 millions d'enfants vivent dans des zones de tensions et de conflits armés, alors que des millions d'autres sont victimes de préjudices nés des catastrophes liées au climat et à des crises passagères, note le rapport.
-0- PANA AD/IN/JSG /IBA29juin2016

29 juin 2016 06:51:48




xhtml CSS