4500 REPRESENTANTS PARTICIPENT AU FORUM MONDIAL DES AFFAIRES EN AFRIQUE

Les chefs d’entreprises en Afrique et aux Émirats Arabes Unis lancent un appel à l’action


Dubaï, Émirats Arabes Unis le 2 Mai 2013 – (ME NewsWire): Les chefs d’entreprises ont appelé l’Afrique à libérer tout son potentiel et à collaborer avec Dubaï pour tirer profit du pouvoir de ses secteurs clés à l’occasion du Forum Mondial des Affaires en Afrique 2013, organisé en présence et sous le haut patronage de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid AL Maktoum vice-président des Émirats Arabes Unis, premier ministre et gouverneur de Dubaï.

4500 délégués se sont réunis durant l’évènement qui a duré deux jours, pour discuter les opportunités d’affaires dans les secteurs agroalimentaire, commercial, logistiques et les services financiers.

Rt. Amama Mbabazi, premier ministre de la république de l’Ouganda, S.E. Sultan Al Mansouri, ministre de l’économie des Émirats Arabes Unis, S.E. Reem Al Hashimy, ministre d’état des Émirats Arabes Unis, S.E. Sindiso Ngwenya, secrétaire général de la COMESA, l’Honorable Danny Faure Vice-président des Seychelles ainsi que d’autres  dignitaires et chefs d’entreprises, ont participé au premier jour du Forum.

Dans son discours d’ouverture, Rt. Hon. Mbabazi a souligné que l’Afrique pourrait apprendre de l’expérience  relative aux partenariats des secteurs publics et privés des Émirats Arabes Unis. Il a confié aux délégués que « le modèle de Dubaï est intéressant digne d’être reproduit ».

M. le Premier Ministre a également souligné les obstacles  qui entravent le développement de l’Afrique, y compris le manque d’infrastructure, les marchés internes de petite taille et les ressources humaines sous-développées, des sujets qui sont actuellement examinés par les gouvernements dans tout le continent.

Selon Heba Salam, directrice de l'agence régionale d'investissement du COMESA, l’Afrique est un «continent transformé ». Elle a encouragé les compagnies à ne pas tarder à agir avançant que la jeune population du continent et la classe moyenne émergente stimulent les dépenses des ménages qui sont censées atteindre le seuil de 1.4 trillion de dollars américains d’ici 2020.

S.E. Hamad Buamim, directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dubaï, a déclaré, « Le Forum a dépassé largement nos espoirs et nos expectations. Nous nous réjouissons d’ores et déjà de la version de l’année prochaine conformément aux instructions de Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum selon lesquelles le  Forum Mondial des Affaires en Afrique est censé devenir un évènement annuel ».

La deuxième journée a commencé avec Dr. Mo Ibrahim, entrepreneur dans le domaine des communications mobiles et fondateur de la « Mo Ibrahim Foundation » au Soudan. Les sessions ultérieures ont porté sur le pouvoir des jeunes africains en tant que force motrice de la croissance économique future, le potentiel de la finance islamique exportée de Dubaï en Afrique et les moyens pour booster le commerce africain

L’objectif du Forum était d’explorer les opportunités pour renforcer la coopération entre les Émirats Arabes Unis et les entreprises africaines dans des secteurs principaux et d’établir le rôle de Dubaï entant que portail et plateforme pour les affaires entrant et sortant du continent.


Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


*Source: ME NewsWire

Contact:

Chambre de Commerce et d’Industrie de Dubaï
Ruba Abdel Halim, +971-4-202-8450
ruba.halim@dubaichamber.com



xhtml CSS