45 miliciens pro-Kadhafi dont Saif al-Islam condamnés à mort

Tripoli, Libye (PANA) - La cour d'Appel de Tripoli a condamné à mort mercredi, par peloton d'exécution, 45 miliciens, accusés d’avoir tué des manifestants dans la capitale libyenne, pendant le soulèvement de 2011 contre le régime de Mouammar Kadhafi, selon une déclaration du ministère libyen de la Justice rapportée par le quotidien ""The Libya Observer".

Le journal rappelle que des dizaines de manifestants ont été tués le 21 août 2011, lorsque des miliciens pro-régime Kadhafi ont ouvert le feu sur des forces rebelles près du district d'Abu Slim, huit mois après la révolte soutenue par l'Organisation Nord-Atlantique (OTAN).

Le ministère de la Justice a précisé que 54 autres accusés ont été condamnés à cinq ans de prison, 22 acquittés et trois autres sont morts avant que le verdict n’ait été prononcé.

Quant au fils de Mouammar Kadhafi, Saif al-Islam Kadhafi, il a été condamné à mort par contumace à Tripoli et recherché par la Cour pénale internationale (CPI), pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, mais il ne cacherait pas son intention de retourner dans son pays, en s’appuyant sur des forces demeurées loyales à son père, voire de se présenter aux prochaines élections, selon le journal britannique "The Guardian", rapporte  "Libyan Express".
-0- PANA SSB/JSG/IBA 16août2018

16 Agosto 2018 13:09:48




xhtml CSS