29 millions de dollars américains de la BADEA pour quatre pays africains

Dakar, Sénégal (PANA) - La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) a accordé des prêts pour un montant total de 29 millions de dollars américains à quatre pays africains, la Tanzanie, le Togo, la Gambie et le Bénin, annonce un communiqué de la banque reçu par la PANA.

Pour la Tanzanie, il s'agit d'un prêt d'un montant de 12 millions de dollars destinés au financement d'un Projet d’alimentation en eau potable des villes de Samé et Mwanga.

Selon le communiqué, ce projet a pour objectif l’amélioration des services d’adduction en eau potable dans la zone du projet pour satisfaire les besoins en eau potable actuels et futurs de la population.

Le projet vise, également l’amélioration de la santé publique et la promotion des activités économiques en vue de l’accroissement des revenus des populations et la réduction de la pauvreté.

Pour le Togo, le prêt de la BADEA s'élève à 10 millions de dollars qui devront contribuer au financement du projet de la réhabilitation de la route "Sokodé-Bassar" qui permettra la liaison de cette région aux autres régions du pays.

Selon le communiqué, le projet facilitera le transport des marchandises et des populations, l’acheminement des produits agricoles aux marchés et l'accès aux services socio-économiques.

Il permettra, également, le développement des échanges commerciaux entre le Togo et le Ghana.

Pour la Gambie, il s'agit d'un prêt de 05 millions de dollars destinés au financement du projet d’appui aux écoles d’enseignement de base et secondaire.

Selon le communiqué, ce projet a pour but de faire face à la demande progressive en infrastructures scolaires pour augmenter le taux d’accès à l’enseignement de base à 100 pc pour la 1ère phase et à  90 pc pour la seconde phase.

De même le projet permettra d’augmenter le taux d’accès des filles à l’enseignement de base.              

Le Bénin pour sa part, s'est vu octroyer un prêt additionnel de 02 millions de dollars pour contribuer au financement du Projet de protection de la côte à l’est de la ville de Cotonou  et la construction d’un pont sur le fleuve  Mono.

Le projet a pour objectif la protection des infrastructures socio-économiques à savoir les habitations, les écoles des missions diplomatiques, les centres commerciaux, les hôtels, les aires de divertissement et les industries légères qui sont situées dans la zone menacée par l’érosion côtière à l’est de Cotonou, indique le communiqué.
-0- PANA CP/JSG/IBA 20oct2014

20 octobre 2014 08:59:14




xhtml CSS