23 violations graves des droits de l’enfant documentées la semaine dernière dans des provinces de la Rdc

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Vingt-trois violations graves des droits de l’enfant ont été documentées et plus de 200 allégations de recrutement d’enfants documentées dans les provinces des Kasaï et dans l’est de la République démocratique du Congo (Rdc), a indiqué,  mercredi, au cours du point de presse de l’Onu, Mme Florence Marchal, porte-parole a.i. de la Mission des Nations unies pour la Stabilisation en Rdc.

Mme Marchal, qui cite les rapports de la protection de l’enfant de la Monusco, souligne que les auteurs de ces violations sont des éléments des groupes armés Maï-Maï  Mazembe, Maï-äï Yakutumba, Ndc-Renové, des groupe armés non identifiés et des agents des forces de défense congolaises.

Ces violations, a-t-elle précisé, concernent le viol, le meurtre, la mutilation, le recrutement et l’utilisation d’enfants ainsi que les attaques d’écoles et d’hôpitaux.

En outre, le Monusco est extrêmement préoccupée par la sécurité des enfants victimes, la semaine dernière, de violences, y compris des enfants victimes de massacres et ceux qui ont été recrutés par les Adf pour commettre des atrocités contre les populations civiles.

« La Monusco rappelle aux Forces démocratiques alliées (Adf) leurs obligations en vertu du droit international et les exhorte à libérer les enfants et à mettre fin aux violences », a déclaré Mme Marchal, ajoutant que la Monusco condamne les attaques contre les écoles et hôpitaux, perpétrées par des groupes armés, y compris Ndc-Renové, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.
La Monusco, a-t-elle encore dit, somme le Ndc-Renové ainsi que toutes les autres parties impliquées à faire cesser immédiatement de tels actes qui entravent déplorablement le bien-être et l’épanouissement des enfants.
-0-PANA KON/BEH 11oct2017

11 octobre 2017 16:44:31




xhtml CSS