21 survivants de l’épidémie à virus Ebola en RD Congo ont besoin de suivi médical et psychologique

Kinshasa, RD Congo (PANA) - 21 survivants de la neuvième épidémie à virus Ebola, qui a sévi dans la province de l’Équateur, en RD Congo, ont encore besoin de suivi médical et psychologique, a indiqué le ministre de la Santé, Oly Ilunga,  au cours de la cérémonie de la célébration de la fin de ladite épidémie, organisée mercredi à Kinshasa.

"Il y a 21 survivants de cette dernière épidémie, regroupés au sein de l’Association nationale des vainqueurs d’Ebola, qui ont encore besoin de nous pour assurer leur suivi médical et psychologique. Il y a également près de 100 millions de Congolais qui attendent de nous que nous puissions les protéger contre les diverses épidémies auxquelles nous sommes exposés dans notre environnement géographique et climatique", a notamment dit M. Ilunga.

Pour le ministre de la Santé, la riposte victorieuse contre l’épidémie à  virus Ebola est le résultat d’un travail d’équipe remarquable.

En effet, dès la confirmation des premiers cas à Bikoro, a-t-il souligné, le ministère de la Santé et ses partenaires se sont tous réunis à son cabinet, devenu le Quartier général commun, où se tenaient des réunions tous les jours ces deux derniers mois.

De son côté, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a félicité le ministre de la Santé pour son ouverture à collaborer avec l’OMS et tous les partenaires des agences des Nations unies en RD Congo, ainsi que les autres partenaires dans la riposte à cette neuvième épidémie.

"Le plus important est que la riposte à cette épidémie a été menée par la communauté congolaise appuyée par la communauté internationale. Ils ont fait usage de bonnes pratiques, de l’engagement communautaire, au recours à la vaccination des personnes les plus proches des personnes atteintes en vue de briser la chaîne de transmission et mettre fin à cette épidémie", a souligné le directeur général de l’OMS.

Le ministre de la Santé  a déclaré mardi la fin de l’épidémie à virus Ebola dans la province de l’Équateur, 42 jours après une période d’observation sans nouveau cas confirmé enregistré, à la suite du dernier cas confirmé le 6 juin 2018 et du dernier cas de cette maladie sorti du Centre de traitement d’Ebola (CTE) de Bikoro, le 12 juin 2018.

Sur 54 cas,  la coordination nationale a enregistré 33 décès et 21 survivants. La neuvième épidémie de la maladie à virus Ebola a été déclarée le 8 mai 2018, dans la province de l’Équateur, au nord-ouest de la RD Congo.
-0- PANA KON/JSG/IBA 26juil2018

26 juillet 2018 08:00:31




xhtml CSS