2 millions USD d'aide alimentaire du PAM aux sidéens du Kenya

Nairobi- Kenya (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé, jeudi, le démarrage d'un projet destiné à aider des milliers de Kényans affectés par la pandémie du VIH/SIDA.
En collaboration avec le gouvernement, qui a déclaré "catastrophe nationale" le VIH/SIDA, le PAM fournira initialement une aide alimentaire d'une valeur de 147,5 millions de shillings (environ millions de dollars US), destinée aux familles qui prennent en charge les enfants devenus orphelins à cause du fléau.
Ce projet est piloté à Busia District dans le Sud-Ouest du Kenya, une zone qui affiche l'un des taux de séroprévalence les plus élevés chez les jeunes adultes.
Les organisations gouvernementales et communautaires ont répertorié quelque 33.
000 orphelins et tuteurs ayant besoin d'aide alimentaire à cause de la pandémie.
"Le VIH n'est pas seulement une question de santé, c'est également une question sociale et économique.
Elle frappe particulièrement les jeunes adultes au summum de leur productivité, et quand ils sont parents de jeunes enfants, la maladie et la mort peuvent avoir un impact direct sur la capacité de la famille à se nourrir", a souligné le directeur du PAM pour le Kenya, Tesema Negash.
Depuis l'apparition des premiers cas de SIDA au Kenya en 1984, environ 1,5 million de personnes sont mortes de maladies liées à cette pathologie incurable.
Aujourd'hui, on estime à plus d'un million le nombre de Kényans souffrant du VIH/SIDA, et au moins un million d'enfants sont devenus orphelins à cause du fléau.
Certains orphelins se font prendre en charge par un vieux parent qui, peut-être, a déjà à sa garde de nombreux autres enfants rendus orphelins par la maladie.
Certains autres, qui n'ont personne pour s'occuper d'eux, se voient contraints de jouer le rôle de parent et de prendre en charge, avec force difficultés, leur jeunes frères et soeurs.
"La famille élargie peut tenter de prendre en charge les jeunes gens, mais les filets de sécurité communautaires sont en train d'être débordés", a déclaré Negash, qui a précisé: "En fournissant une aide alimentaire, nous allégeons la pression que subissent les familles pauvres qui tentent désespérément de nourrir leurs membres élargis".
Le ministre chargé des questions de genre, du Sport, de la Culture et des Services sociaux, responsable de la gestion journalière du programme, travaillera avec les organisations communautaires pour identifier les ménages les plus nécessiteux.
Ce projet sur le VIH/SIDA sera financé dans le cadre du programme actuel de du PAM en faveur des pays, qui se termine en décembre prochain.
Après une phase initiale de cinq mois, le PAM, le gouvernement kényan et les partenaires à l'application, procèderont à un suivi pour déterminer l'impact du projet sur les bénéficiaires et le degré de participation communautaire.
Dans les cinq prochaines années, le PAM prévoit de fournir une aide alimentaire de quelque 575 millions de shillings (7,8 millions de dollars) à plus de 100.
000 personnes touchées par le VIH/SIDA à travers le pays.

21 août 2003 22:14:00




xhtml CSS