12 leaders estudiantins détenus par la Police pour "incitation aux troubles" à l’université du Burundi

Bujumbura, Burundi (PANA) - Au moins 12 leaders estudiantins sont en détention préventive pour "incitation aux troubles" à la suite d'une grève improvisée contre le nouveau système de prêt-bourses d’études et de stages à l'université du Burundi, a annoncé, lundi, la Police nationale, citée par la radio publique.

Des rumeurs d’arrestations massives, "au campus et dans la rue", parmi les meneurs de la grève, avaient circulé à grande échelle ces derniers jours à Bujumbura et siège de l’unique université publique du pays, regroupant autour de 14.000 étudiants.

Ce sont ces arrestations "abusives" qui ont précipité la grève dont le préavis d'avertissement prenait normalement fin au 5 avril prochain, selon une correspondance adressée directement au chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, le 24 mars dernier.

Aucune tentative de dialogue n’a pour le moment été annoncée en vue de calmer autrement la situation tendue dans ce terreau du savoir pour étudiants issus des milieux pauvres, se définissent-ils, en général.

Le terrain d’entente ne semble toutefois pas facile à trouver entre des étudiants, tenant mordicus à l’abrogation pure et simple du décret institutionnalisant les études supérieures à crédit, depuis le 1er février dernier et l'Etat, soucieux de se débarrasser du vieux système de gratuité de la bourse jugée "onéreuse" au Trésor public et qui, de surcroit, "n'existe plus nullle part ailleurs qu'au Burundi".

Des débordements, en désespoir de cause, sont à craindre face au dialogue de sourds entre les parties prenantes sur une question qui commence à prendre une tournure politique.

Certains milieux de l’opposition politique n’ont pas tardé à récupérer à leur propre compte le mouvement d’humeur de la jeunesse estudiantine, en l’encourageant ouvertement à aller jusqu’au bout de ses revendications.

De manière générale, le climat socio-politique national reste délétère depuis les dernières élections générales controversées de 2015.
-0- PANA FB/TBM/IBA   03avril2017

03 avril 2017 13:52:06




xhtml CSS