10 milliards de F CFA pour l'organisation du prochain Sommet de la Francophonie au Sénégal

Dakar, Sénégal (PANA) - Le Sénégal va débloquer un montant de 10 milliards de F CFA environ, pour une bonne organisation du 15ème Sommet de la Francophonie qui se tiendra les 29 et 30 novembre prochain à Dakar, a indiqué ce lundi à Dakar, le ministre de la Culture du Sénégal, Abdoul Aziz Mbaye.

''Aujourd'hui, nous sommes à nouveau réunis avec le comité de pilotage de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), pour faire le point de l'orientation des dispositifs que nous sommes en train de mettre en place pour assurer le succès du 15ème Sommet de la Francophonie à Dakar'', a-t-il dit lors d'une conférence de presse conjointe avec le Comité de pilotage de l'OIF à Dakar.

''Nous sommes très organisés au plan financier. L'ensemble des commissions et des centres de dépenses ont fourni une estimation de budget qui devrait être soutenu dans le cadre du sommet. Le total de ces budgets était largement au-dessus des moyens du Sénégal; nous avons alors réduit en conséquence avec l'appui du Chef de l'État pour arriver à une contribution de 10 milliards de F CFA'', a-t-il précisé.

Ainsi, il a expliqué que malgré cette contribution, le Sénégal doit rechercher des fonds complémentaires auprès de ses partenaires, afin de pouvoir couvrir le budget général à tous les niveaux.

Ce 15ème Sommet de Dakar qui a pour thème ''Les femmes et les jeunes, acteurs de paix et de développement'', verra la participation d'une centaine de délégations et 5 200 délégués des pays membres de la Francophonie.

Des comités et un site d'informations ont été mis en place pour permettre à tous les participants d'accéder aux informations sur le sommet. Ses commissions ont pour tâche d'identifier, d'exécuter un plan d'actions et de définir un budget pour le succès de ce sommet.

Pour le conseiller du Secrétaire général de l'OIF, Ousmane Paye, la visite du comité de pilotage de l'OIF a permis d'évoquer des questions à trois dimensions à savoir, une dimension institutionnelle qui est liée à la Conférence ministérielle de mi-parcours, au cours de laquelle le Sénégal a pris le relais de la République Démocratique du Congo, assurant la présidence en exercice.
Une dimension technique qui indique les dispositions mises en place pour résoudre les problèmes de protocole, de la communication, de l'accueil et de logistique.

A cet égard, M. Paye a précisé que des lettres d'invitation ont été adressées par le Chef de l'État du Sénégal, Macky Sall, à l'ensemble des chefs d'Etat et de gouvernement de la Francophonie, ainsi qu'aux patrons de toutes les organisations internationales pour leur permettre d'inscrire la date des 29 et 30 novembre 2014 dans leur agenda.

''Aux niveaux intellectuel et politique, le Sénégal a déjà déposé un document d'orientation avec des thèmes de référence qui annonce la nature, la dimension et les orientations du ''document martyr'' de la Déclaration de Dakar qui sera présentée à la prochaine réunion du groupe de rédaction'', a-t-il ajouté.

La réunion du Comité de pilotage de l'OIF à Dakar a été présidée par M. Habib Sy, Délégué général pour l'organisation du Sommet.

Il a indiqué qu'un Centre international de Conférences de Dakar (CICD) est en cours de construction pour abriter l'évènement.

Un village de la Francophonie sera également réaménagé au sein de la CICD, pour permettre aux pays participants de présenter une vitrine de leurs attentes, mais aussi de leurs cultures et de leur intérêt pour l'innovation technologique et scientifique en direction des jeunes et des femmes.

Le Comité a déjà effectué deux visites de travail depuis décembre 2013. Cette troisième va se dérouler sur une durée de trois jours.

-0- PANA KAN/IS/SOC 07avr2014

07 avril 2014 18:12:30




xhtml CSS