1,4 million de déplacés dans la région du Kasaï en RD Congo, selon l'UNICEF

Kinshasa, RD Congo (PANA) -  Environ 1,4 million de personnes ont été déplacées par le violent conflit qui secoue la région du Grand-Kasaï en République démocratique du Congo (RDC), faisant de cette région une des plus grandes crises de déplacement du monde, surtout pour les enfants, a révélé le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

"La vie de centaines de milliers d'enfants et de leurs familles dans le Grand-Kasaï a été bouleversée par cette violence brutale", a déclaré Tajudeen Oyewale, Représentant intérimaire de l'UNICEF en RDC, ajoutant que 1,4 million de personnes, dont 850.000 enfants ont été déplacées, dont 60.000 au moins pour le seul mois de juin".

Dans un communiqué publié lundi, l'UNICEF indique que la plupart des personnes déplacées dans cette région vivent désormais dans des familles d'accueil et chez des parents dans des communautés qui sont déjà parmi les plus pauvres du pays.

Pour la plupart, elles ont perdu ou abandonné leurs biens de première nécessité et leurs effets personnels.

D'après l'organisation, un plus petit nombre de familles déplacées a fui dans la brousse autour de leurs villages et survivent dans des abris improvisés. Ces familles sont les plus vulnérables et les moins accessibles aux travailleurs humanitaires. Elles souffrent du manque de nourriture, d'abris, de soins de santé, d'eau et d'infrastructures sanitaires.

"Il s'agit d'une crise humanitaire qui se développe rapidement et avec nos partenaires nous travaillons dans un climat de forte insécurité pour tenter d'aider ces familles hautement vulnérables", a déclaré M. Oyewale.

L'UNICEF et ses partenaires ont mis en place un programme d'aide pour les personnes déplacées qui accorde à chaque ménage 100 dollars américains qui peuvent être utilisés pour les besoins de base. A ce jour, l'UNICEF est venu en aide à 11.225 ménages dans le cadre de ce programme.

En plus de ce programme d'aide financière, un programme multi-sectoriel flexible, le Mécanisme de réaction rapide (MRR), déploie du matériel et du personnel pour réagir rapidement aux besoins des populations déplacées.

Cette aide porte sur les soins de santé, la nutrition, l'eau, l'assainissement et l'hygiène et les produits non-alimentaires essentiels (matériel pour les abris, ustensiles de cuisine, seaux d'eau, couvertures, etc.) Cinquante mille ménages devraient bénéficier de ce programme dans les mois à venir.

Jusqu'ici, au cours de cette année, l'UNICEF et ses partenaires sont venus en aide à 157.490 personnes dans une situation humanitaire d'urgence grâce au soutien des bailleurs, indique le communiqué.

Le Département britannique du Développement International (DFID) a donné 5,9 millions de dollars à l'UNICEF pour son intervention au Kasaï.

L'UNICEF attend une aide supplémentaire de l'Agence américaine pour le développement international/Bureau d'assistance aux catastrophes à l'étranger (USAID/OFDA).

Les Commissions nationales française et allemande de l'UNICEF ont également débloqué des financements pour l'intervention de l'UNICEF au Kasaï.
-0- PANA MA/FJG/JSG/IBA 31juil2017

31 juillet 2017 09:50:58




xhtml CSS