Un vice-président de l’Assemblée nationale élu Médiateur de la République au Burundi

Bujumbura, Burundi (PANA) - Deuxième vice-président de l’Assemblée nationale du Burundi, Edouard Nduwimana, a été élu, lundi, par ses pairs au poste de Médiateur de la République ou Ombudsman, en remplacement de Mohamed Rukara, a-t-on appris de source proche du Parlement.

Il a été aussitôt remplacé à son poste de député par Mme Chantal Girukwishaka du Conseil national pour la défense de la démocratie/Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD).

Le nouveau Médiateur de la République, issu de l’ethnie minoritaire des tutsi, est un juriste de formation, également connu pour avoir exercé précédemment les fonctions de ministre de l’intérieur.

Dans la définition que lui confère l’accord d’août 2000, à Arusha, en Tanzanie, ayant mis fin à la guerre civile à caractère ethnique de 1993 à 2003, l’Ombudsman est une institution normalement "apolitique" et "indépendante" qui rend compte au Parlement burundais.

L’institution est, entre autres, chargée d’examiner les plaintes et mener des enquêtes concernant les fautes de gestion et les violations des droits humains commises par des agents de la Fonction publique, du service judiciaire et des collectivités locales à l’égard du citoyen.

Le bilan de l’Ombudsman sortant est de 1.290 dossiers de plaintes reçues au cours de son mandat unique de six ans, dont 450 clôturés, 474 pendants et 366 jugés "irrecevables", car dépassant les compétences de l’institution.

Parmi les dossiers traités, 60 pc portaient sur des litiges fonciers, 17 pc sur des licenciements abusifs, 12 pc sur des jugements rendus qui n’ont pas été exécutés et environ 10 pc de cas divers.
-0- PANA FB/JSG/IBA 21nov2016





21 نوفمبر 2016 11:48:38




xhtml CSS