Thabo Mbeki nommé médiateur de l'Union Africaine dans la crise ivoirienne

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – L’Union Africaine a annoncé samedi la nomination de l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki comme médiateur de la crise politique en Côte d’ivoire peu avant la prestation de serment de Laurent Gbagbo pour un nouveau mandat à la tête de ce pays, en dépit des appels de la communauté internationale, a appris la PANA.

L’UA a indiqué qu'elle suivait de prés la crise dans ce pays et qu'elle pourrait infliger des sanctions si nécessaire

“Le président de la Commission va poursuivre ses efforts et suivre de prés les derniers développements sur le terrain, à la lumière des instruments pertinents de l’UA dans le cadre desquels, tous les pays du continent se sont engagés à la démocratie, à la bonne gouvernance et au respect des droits humains,”a indiqué l’UA.

L’ancien dirigeant sud-africain va consulter le président de l’UA, le président  Bingu Mutharika du  Malawi,  sur la manière de résoudre la crise politique qui sévit dans ce pays d’Afrique de l’ouest.

L’UA a annoncé que la décision de nommer M. Mbeki faisait suite à une réunion de son Conseil de paix et de sécurité à Tripoli, le 30 novembre 2010, au cours de laquelle les dirigeants africains avaient appelé au respect des résultats des élections présidentielles en Côte d’Ivoire.

“Le président de la Commission de l’Union Africaine,  Jean Ping, a décidé après avoir consulté les acteurs et les partenaires de l’UA de désigner  l’ancien président  Thabo Mbeki d’Afrique du Sud pour une mission d’urgence en Cote d’Ivoire,” a souligné l’organisation continentale.

“Le but de cette mission qui débute le 4 décembre est de faciliter la mise sur pied d’un  processus électoral paisible et rapide et la fin de la crise en Cotre d’ivoire sur la base des instruments et des décisions de l’UA à travers des consultations avec le s acteurs”, a déclaré  l’UA.

M. Ping a appelé à des consultations continues et intensifiées et a eu des entretiens avec le président  Mutharika, ainsi qu’avec la CEDEAO, qui sert de médiateur dans la crise ivoirienne. Il a également consulté le président Blaise Compaoré du  Burkina Faso et le secrétaire général des Nations Unies,  Ban Ki-moon.
-0- PANA AKA/JSG 4dec2010

04 décembre 2010 16:31:03




xhtml CSS