Nouakchott abrite des journées de sensibilisation sur les Ape

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le Réseau des Organisations pour la Sécurité Alimentaire (Rosa) en Mauritanie organise, jeudi et vendredi, deux  journées d’information et de sensibilisation sur les Accords de Partenariat (Ape) entre l’Afrique et l’Union européenne (Ue), au profit des Organisations de la Société civile et de la presse, a constaté la PANA.

Ces journées vont permettre de revenir sur l’historique des différents accords ayant lié le continent africain aux partenaires européens depuis Yaoundé qui marque les premières années de l’indépendance, suivis de Cotonou en 2000, explique un expert.

«L’exigence de nouveaux accords entre l’Afrique, notamment l’Afrique de l’Ouest à travers la Cedeao, apparaît comme le résultat d’une évolution du commerce international sous la poussée de la mondialisation,  l’Organisation mondiale du commerce (Omc) estimant nécessaire un changement de paradigme par la suppression de plusieurs faveurs jusque-là consentis à l’Afrique par les partenaires européens », ajoute la même source.

A l’issue de ces journées, et après un examen approfondi de la question sous tous les aspects,  les organisations de la société, à travers notamment Rosa, « vont engager un processus de plaidoyer sur la véritable nature des Ape, en vue de contribuer à l’éveil des populations et de l’Etat, dans un souci de préservation des intérêts de tous », explique Sarr Mamadou, responsable au sein du réseau.

Plusieurs associations de la Société civile en Afrique rejettent le principe de la signature des Ape, considérant qu’ils représentent « un danger » pour les recettes douanières et les  produits de l’industrie locale.  

La Mauritanie a signé un accord d’association avec la Cedeao vendredi. Nouakchott devrait ainsi continuer la négociation des Ape aux côtés de l’Afrique de l’Ouest, dans le cadre de ce nouvel accord d’association.
-0- PANA SAS/BEH/IBA 11mai2017    

  

11 mai 2017 14:22:09




xhtml CSS