La Mfwa condamne les agissements des agents de police sur un journaliste au Ghana

Dakar, Sénégal (PANA) - La Fondation des médias pour l'Afrique de l'Ouest (Mfwa) a condamné des policiers au Ghana pour l'agression et la détention du journaliste Fred Sarpong, du journal Daily Express, qui avait photographié un policier qui recevait des pots-de-vin d'un chauffeur de bus.

Dans un communiqué transmis jeudi à la PANA à Dakar, la Mfwa a condamné l'attaque délibérée et la détention arbitraire de Sarpong, tout en déclarant: « Nous appelons les autorités policières à sanctionner les policiers impliqués dans l'abus des droits du journaliste ».

Selon le surveillant de la liberté de la presse, l'incident est survenu à Tesano, à Accra lundi.

Raphael Apetorgbor, le collègue de Sarpong qui a été témoin de l'incident, a déclaré qu'ils ont vu un chauffeur de bus dans une posture de plaidoirie devant un agent de la circulation automobile.

"Selon Apetorgbor, en raison de la perception du public que de telles rencontres entre les conducteurs et les policiers se traduisent souvent par des policiers prenant des pots-de-vin, Sarpong a donc pris son appareil photo prêt à prendre des images dans le cas où cela se produisait '', souligne le communiqué.

Il a cependant été malchanceux du fait que d'autres agents de police, sur les lieux, l'ont remarqué essayant de prendre des photos.

La Mfwa a déclaré que les agents de police ont agressé le journaliste et l'ont emmené au poste de Tesano où il a été détenu pendant des heures, puis relâché après que l'incident a été largement diffusé.
-0- PANA MLJ/AR/MTA/BEH/SOC 08sept2016

08 septembre 2016 18:22:29




xhtml CSS