L'ONUCI dément la RTI qui l'accuse d'avoir tiré sur la foule à Abobo

Abidjan, Côte d'Ivoire - L’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a démenti jeudi, les informations diffusées mercredi par la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) faisant état de tirs des Casques bleus sur la foule, lors d’une patrouille à Abobo, une commune au nord d’Abidjan.

Détaillant sa version des faits, l'ONUCI indique qu'une patrouille des forces militaires de l`ONUCI a été prise à partie mercredi aux environs de 10 heures par des jeunes en colère dans la commune d`Abobo et essuyé  des tirs d’armes à partir des bâtiments sur l`axe routier entre le dépôt 9 de la SOTRA à Avocatier et le village d`Anonkoua Kouté vers le quartier PK18.

La patrouille, après avoir  tiré des coups de sommation en l’air comme c’est la règle, a pu, avec l’aide des éléments du CECOS et de la garde républicaine, franchir  les barrages qui avaient été dressés pour la freiner et regagner le siège de l’ONUCI, à Sebroko.

L’ONUCI a exprimé aussi son indignation devant les manœuvres de la RTI destinées à inciter une partie de la population à la haine pour l’empêcher de se concentrer sur son travail au service du peuple ivoirien.

Tout en soulignant qu’elle n’est en guerre contre personne et qu’elle est décidée à mener sa mission de paix jusqu’à son terme pour aider la Côte d’Ivoire à trouver une solution pacifique à la crise post-électorale qui ne profite à personne, l’ONUCI a appelé toutes les parties au calme, à la sagesse et à la sérénité pour une sortie de crise définitive.

-0- PANA BAL/SSB/SOC 30décembre2010

30 décembre 2010 17:45:47




xhtml CSS