L'Adea et l'Usaid organisent un atelier de promotion en Afrique de l'Alliance mondiale pour le livre

Abidjan, Côte d'Ivoire (PANA) - L'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) et l'Agence des Etats-unis pour le développement international (Usaid) organisent, du 22 au 25 janvier courant à Abidjan, un atelier de promotion de l'initiative "Alliance mondiale pour le livre, GBA" en Afrique.

L’atelier d’Abidjan est aussi une étape de la sensibilisation et du plaidoyer en faveur de la GBA, elle-même et de la nécessité d’instituer des mécanismes novateurs et efficaces dans les pays pour la production, l’acquisition, la distribution, la gestion et l’utilisation de manuels scolaires et d’autres matériels de lecture en langues nationales, afin d’établir une base solide et durable pour une éducation de qualité des jeunes.

Il réunira des représentants de dix pays africains francophones (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Guinée, Mali, Niger, Togo et Sénégal) et de dix pays africains anglophones (Éthiopie, Ghana, Kenya, Malawi, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Somalie, Tanzanie et Zambie).

Chaque pays sera représenté par une délégation de trois personnes: un représentant du ministère de l’Enseignement de base, un éditeur de manuels scolaires ou de matériels de lecture en langues nationales et un auteur d’ouvrages en langues nationales dans ces mêmes langues.

L'Adea, en sa qualité de partenaire de la mise en œuvre sur le continent africain de la GBA, apportera sa contribution au lancement et à la promotion de cette initiative auprès des acteurs de la chaîne du livre, des éducateurs, des spécialistes de la communication et des décideurs africains.

Son Groupe de travail sur les livres et les matériels éducatifs (Gtlme) organisera, en étroite collaboration avec la GBA et l’Usaid, une série d’activités de terrain à travers le continent.

Il convient de souligner que la principale motivation sous-tendant la création de la GBA est liée à la pénurie aiguë de matériels de lecture appropriés et attrayants dans les langues maternelles, ce qui entrave l’amélioration des compétences en lecture des enfants. En effet, les enfants sont souvent incapables de s’adonner à la lecture dans la langue qu’ils parlent et comprennent le mieux. De plus, sans l’offre adéquate de matériel de lecture de qualité, il serait difficile d’inciter les filles et les garçons à la lecture et de leur donner la possibilité de pratiquer la lecture ou de permettre aux membres de leur famille de leur faire de la lecture.

On estime à 40 pour cent, les jeunes écoliers qui n'ont pas accès à l'éducation dans la langue qu'ils comprennent.  

La GBA est une initiative de l'Usaid et de ses partenaires, dont l'objectif est de transformer et de promouvoir les pratiques actuelles en matière de conception, d’acquisition et de distribution des livres, en particulier en Afrique et en Asie, afin de s’assurer que les élèves disposent des livres dont ils ont besoin dans leur langue maternelle – pour apprendre à lire, et en vue de lire pour comprendre.
-0- PANA BAL/BEH 19jan2018

19 janvier 2018 15:43:06




xhtml CSS