Burkina Faso : Une journée d’hommages, mercredi, à Norbert Zongo, journaliste assassiné en 1998

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - La société civile burkinabè et les organisations professionnelles des médias, ont annoncé la tenue, mercredi, d’une «Journée de devoir de mémoire et d’hommages» à Norbert Zongo, journaliste d’investigation, tué le 13 décembre 1998, a-t-on appris mardi, des organisateurs.

Alors qu’il enquêtait sur une affaire impliquant François Compaoré, le frère cadet de l’ex-président, Norbert Zongo a été retrouvé mort calciné, le 13 décembre 1998, avec trois de ses compagnons.

19 ans après, la justice n’a toujours pas été rendue. Le dossier était en souffrance sous le règne de Blaise Compaoré, le président déchu. Mais les autorités de la transition politique de 2015 ont relancé le processus et un mandat d’arrêt international a été lancé contre François Compaoré depuis mai 2017.

C’est ainsi que, le 29 octobre dernier, François Compaoré sera arrêté à l’aéroport Roissy Charles de De Gaulle de France, puis placé sous contrôle judiciaire.

Selon le ministère burkinabè de la Justice, son dossier d’extradition sera examiné mercredi, 13 décembre, par les autorités judiciaires de la France.

« Au-delà de l’exigence de vérité et de justice pour Norbert Zongo et ses compagnons, le Burkina Faso doit bien plus à cet illustre combattant de la liberté et de la démocratie. Son œuvre, son combat, ses valeurs et les principes pour lesquels il s’est sacrifié, doivent être valorisés et transmis aux jeunes générations», a déclaré lors de la conférence de presse, Boureima Ouédraogo, président des éditeurs de la presse privée (SEP), l’un des organisateurs de la «Journée d’hommages».

M. Ouédraogo a confié que d’autres personnes sont inculpées, «presque toutes de la garde rapprochée de Blaise Compaoré», ajoutant que «19 ans après, l’espoir de mettre fin à l’impunité sur ce crime renaît. En tous les cas, tôt ou tard, justice sera rendue, il n’y a pas de doute là-dessus».

Les autorités ont décidé de baptiser l’Université publique de Koudougou à 100 km à l'Ouest de Ouagadougou, la ville natale du journaliste de «Université Norbert Zongo», rappelle-t-on.
-0- PANA NDT/IS/SOC 12déc2017

12 décembre 2017 15:27:01




xhtml CSS