800.000 enfants contraints à fuir la violence au nord du Nigeria (Unicef)

Tunis, Tunisie (PANA) - Au total, 800.000 enfants ont été contraints de fuir ou de quitter leurs domiciles au nord du Nigeria par les combats qui opposent le groupe extrémiste Boko Haram aux forces militaires et groupes d'auto-défense civils, a affirmé lundi à Genève, dans un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'Enfance (Unicef).

Un an après l'enlèvement de plus de200 lycéennes à Chibok par Boko Haram, les enfants continuent de fuir pour sauver leurs vies, soit à l'intérieur du Nigeria, soit en franchissant les frontières pour se réfugier dans les pays voisins (Tchad, Niger et Cameroun), a précisé l'Unicef, soulignant que le nombre d'enfants en fuite a plus que doublé en moins d'une année.

Selon le directeur régional à l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, Manuel Fontaine, des dizaines de filles et de garçons qui figurent au nombre des enfants perdus au Nigeria ont été enlevés par les groupes armés ou sont en fuite.

Les combats au Nigeria causent une grande tragédie aux enfants qui sont utilisés dans les rangs de Boko Haram comme combattants ou porteurs, alors que les filles et les femmes sont mariées de force ou violées, a-t-il expliqué.

-0- PANA AD/IN/BEH/SOC   13 avril 2015


13 avril 2015 19:11:55




xhtml CSS